Vedette curseur

Zéro déchet et marché éco-bio au programme des semaines du développement durable.





La 8ème édition des Semaines du Développement Durable 2017 autour du « Zéro déchet »  à St-Julien aura lieu du 31 mars au 16 avril 2017 organisée par la Ville de St-Julien, la MJC et Apollon 74.


L’occasion de proposer un programme riche et tout public avec de nombreux événements : expositions, grand nettoyage de la ville, projections de films, conférence, sortie nature, etc.

L'inauguration aura lieu le vendredi 31 mars à 19h15 au Cinéma Rouge & Noir avant la projection du documentaire « Qu’est-ce qu’on attend ? » de Marie-Monique Robin.

Anne- Karen Schütterlé, créatrice d'objets en papier et CréActrice du Genevois

Anne-Karen Schütterlé, PAPIERAKOEUR
Notre association Les CréActeurs du Genevois est heureuse d'accueillir Anne- Karen Schütterlé, créatrice d'objets en papier PAPIERAKOEUR


Peux-tu nous présenter ton activité ?

PAPIER AKOEUR, c' est une association créée en 2016, à Vers à côté de Saint- Julien- en- Genevois.

C'est une passion pour le papier qui s' épanouit lorsque vivant à Toronto, je rencontre plusieurs artisans travaillant autour de cette matière et particulièrement une boutique-atelier où les papiers originaux et notamment le papier japonais remplissent des kilomètres d' étagères, un véritable trésor à mes yeux !
Cette passion m'amène à force de travail à maitriser le papier et à l'utiliser pour épanouir ma créativité sous forme d' objets (cahiers d'artiste, luminaires, mobiles, statuaire...)

Aujourd'hui c' est au sein de mon atelier que je continue à développer mon activité et en parallèle à ce travail de création, je propose des ateliers à tous ceux qui aiment s'épanouir en travaillant de leurs mains, en leur transmettant mon savoir- faire.

Anna Peccoud, créatrice de Linge de maison écologique et CréActrice du Genevois

Anna Pecoud - Bohemeria
Notre association Les CréActeurs du Genevois est heureuse d'accueillir Anna Pecoud, créatrice de linge de maison écologique sous la marque Bohemeria.


Peux-tu nous présenter ta société et ta marque Bohemeria ?

Bohemeria est une entreprise haut-savoyarde créée en novembre 2011, qui propose du Linge de maison écologique, en lin et chanvre principalement, vendu au travers d'une boutique sur internet. Les produits proposés sont les suivants : housses de couette, draps, serviettes de bain, foutas, sac à pain, sac à tarte, accessoires de bain... La fabrication est la plus locale possible, à partir de lins qui poussent en Normandie et des chanvres tissés dans le Nord de la France.

En 2012, l'entreprise a gagné de Trophée Coup de Pouce du Ministère de l'Environnement, pour ses draps-housses pour bébé. Car ils sont non teints et non blanchis.

Toute la démarche de Bohemeria est eco-responsable, puisque les emballages pour les envois sont récupérés dans les commerces de la ville.

Bohemeria possède également un "savoir-faire immatériel" dans le domaine de la teinture végétale.


Nouvelle année, nouvelle CréActrice


Genevois Styles et les CréActeurs du Genevois vous adressent en ce début année tous leurs meilleurs voeux pour 2017. Au programme, de la joie, des rires, de la lumière, du partage, de l'amour, la santé et de la créativité dans vos vies et vos projets professionnels et personnels.


Nathalie Ritlewski

Nous avons le plaisir de vous présenter Nathalie Ritlewski, une CréActrice de talent qui vient de rejoindre l'association. Elle présente Good-vibes, son activité qui bouge au rythme des vibrations.

"Les vibrations de la musique, de la voix, sont des vecteurs qui nous touchent de l'intérieur.
Good-vibes, c'est Nathalie qui propose ses connaissances dans le domaine, pour le bien-être des enfants, des femmes enceintes, des personnes porteuses de handicap, des adultes et des personnes en fin de vie. Chacun peut apprendre à ressentir ces vibrations, les pratiquer, les rechercher, et ainsi profiter de leurs bienfaits ludiques, pédagogiques et sociaux."


Plus d'infos :  www.good-vibes.ch

Et demain on fait quoi ?


La semaine dernière dans l'euphorie de cette belle soirée de rencontre entre créateurs je lançais un appel, un cri du coeur et si on créait un monde nouveau ?


Depuis le soufflé est retombé, chacun est retourné travailler dans son atelier ou son bureau, la super pleine lune a éclairé nos zones d'ombres et le monde continue de ne pas tourner rond. Est-ce le calme avant la tempête, attendons nous le tsunami pour agir, compter les morts et ensuite réagir ?

J'ai parfois l'impression d'être seule à tourner en rond, à m'agiter dans mon bocal, à tenter de chercher du sens. Pour moi, pour le monde, pour mes enfants qui ne vont pas si bien que cela. On essaie de rire, de se motiver, de positiver, mais il y a tellement de signaux d'alerte que personne ne peut plus ignorer. Il y a URGENCE.

Les messages du chemin de ces derniers jours : 

  • Ecrit sur la route, "SORAL meurt". Etouffée par le flot incessant de milliers de voitures dans un petit village avec des rues à sens unique.
  • "La Décroissance est nécessaire" à la sortie de Lully.
  • Quinze minutes pour passer le rond poind de Viry aux heures de pointes
  • Les transports scolaires avancés de 10 minutes en raison des bouchons
  • Une nuage de pollution qui flotte en permanence sur le Genevois
  • Des médecins qui ferment leur cabinet pour aller exercer en Suisse
...

Et nous on fait quoi  ?
Pierre Rabhi appelle à l'insurrection, à la convergence des consciences, à l'amour qui sauvera le monde. "l'insurrection des consciences pour fédérer ce que l'humanité a de meilleur et cesser de faire de notre planète-paradis un enfer de souffrances et de destructions. Devant l'échec de la condition générale de l'humanité et les dommages considérables infligés à la Nature, il nous invite à sortir du mythe de la croissance indéfinie, à réaliser l'importance vitale de notre terre nourricière et à inaugurer une nouvelle éthique de vie vers une "sobriété heureuse".

Je suis profondément convaincue que chacun peut et doit apporter sa petite pierre pour changer le monde, pour envisager la DECROISSANCE dans sa vie. L'avenir de la Planète est entre nos mains. (lire l'alarmant rapport Planète Vivante WWF 2016.)

Je lance un appel, un cri du coeur à se mobiliser, à échanger, à partager pour trouver des solutions citoyennes. Toutes les idées de décroissance, de slowlife, de respect de l'autre, de la nature sont bonnes, ne les laisser pas dans votre tiroir. 
Je suis persuadée que c'est uniquement en partageant, en échangeant que nous pourrons créer nos solutions.

Envoyez-nous  des idées, vos propositions pour partager, échanger, espérer,...envoyez-nous vos articles, vos messages, ils seront relayés sur GENEVOIS Styles, l'art de vivre en mode SLOW et DECROISSANT.

Si vous êtes d'accord avec ce message je vous invite à partager le partager autour de vous sans modération.

Les CréActeurs du Genevois se réunissent une fois par mois, si vous avez envie de venir rejoindre cet espace d'échange, c'est avec Joie. Rendez-vous le mardi 6 décembre pour notre réunion mensuelle, puis le 31 janvier 2017 pour l'Apér'Oser la Création.

Pour plus d'infos, écrivez-nous par mail (genevois.styles@gmail.com) ou sur la page Facebok Genevois Styles 

Et si on créait un nouveau monde ensemble...



Hier soir, alors que tout le monde (ou presque) était suspendu à son écran, à regarder un dessin animé de Walt Disney avec Donald et Mickey dans les premiers rôles, nous étions quelques dizaines de créateurs et créatrices un peu fous à rêver et partager notre façon de créer de nouveaux possibles.

Le premier Apér'Oser la Création organisé par Genevois Styles et les Créacteurs du Genevois, mardi 8 novembre au restaurant B com Brasserie à Archamps, a remporté un succès incroyable mais vrai... Preuve que nous avons besoin de nous réunir au coin du feu pour échanger, partager, s'entraider et inspirer ceux qui envisagent de sauter le pas.




Lorsque parler de la mort donne du sens à la vie

Rencontre avec le Docteur Christophe Fauré et Stéphane Allix, journaliste et fondateur de l’INREES à l’occasion de la sortie du livre « Accompagner un proche en fin de vie » aux éditions Albin Michel

Hasard de la vie, c’est en cette veille de Toussaint que j’ai l’occasion d’écrire sur la mort. En effet, vendredi dernier, j’ai rencontré Christophe Fauré et Stéphane Allix à l’occasion de leur conférence aux Rendez-vous d’Archamps sur le thème «  Une fin de vie apaisée ».

Une rencontre bienveillante et éclairante pour parler d’un sujet encore trop souvent tabou, un sujet qui fait souffrir ou qui fait peur. Parler de la mort c’est évoquer la souffrance et la tristesse que l’on éprouve lorsque des êtres chers disparaissent, parler de la mort c’est penser à la fin de sa vie sur terre que l’on souhaite bien évidemment le plus tard possible.

« Toute civilisation est hantée, visiblement ou invisiblement, par ce qu'elle pense de la mort. »  André Malraux