Vedette curseur

Nathalie Bohm, une CréActrice qui met du Baume au coeur

Notre association Les CréActeurs du Genevois est heureuse d'accueillir Nathalie Bohm, fondatrice de Baume au Coeur

Peux-tu nous présenter ton activité ?

Passionnée de médecine douce et réceptive des énergies depuis la petite enfance, intuitive, j’aide les personnes dans leur désir de transformation, et les guide dans leur cheminement intérieur.
Après avoir exercé une carrière en tant que Consultante & formatrice, je créais mon agence où je choisissais ma passion… « j’ai décidé de changer de cap et de retourner vers ce qui m’a toujours appelé ».
J’ai étudié la naturopathie « où l’art de se maintenir naturellement en bonne santé, avec les outils qui en découlent ».  J’ai obtenu mon Diplôme en présentant un mémoire sur l’Hygiène alimentaire et la phyto-aromathérapie pour le bien être de la future maman.

Cette médecine Holistique (le tout) font que je travaille le corps et la matière subtile. Le massage suédois pour les soins du corps, l’art des plantes et des huiles essentielles, (la phyto/aromathérapie), la gemmothérapie (bourgeons des arbres), les fleurs de BACH et les Elixirs des cristaux.

Magnétiseur depuis 4 générations, je voulais réactualiser les soins énergétiques et j’ai découvert la thérapie quantique avec les techniques du Dr Luc Bodin, et ensuite avec Yvon Dubé, Canadien et fondateur de la méthode « Love Energetics » je me suis perfectionnée à Montréal pour approfondir mes outils et obtenir une Certification.

Afin de sensibiliser le public sur les méthodes naturelles, je donne des conférences et anime des ateliers. Je suis heureuse et épanouie dans mon activité avec pour mission d'apporter du baume au cœur afin que chacun puisse retrouver véritablement la santé, la joie de vivre, devenir soi tout simplement ! 

Pourquoi as-tu rejoint les Créac’teurs  du Genevois ?

Pour intégrer une équipe dynamique dont je connaissais certains acteurs, apporter mon savoir-faire, sortir de l’isolement que connaissent beaucoup d’entrepreneurs et intégrer un réseau qui permet de communiquer, partager, échanger… Découvrir aussi d’autres talents que portent les hommes et les femmes du tissu économique du genevois.

De quoi as-tu besoin pour développer ton activité ?

Avoir un local plus grand pour mettre en place des ateliers, organiser des conférences et accueillir un large public et permettre à d’autres thérapeutes pouvant apporter un savoir-faire complémentaire. Publier mon livre..
Mon objectif serait de créer un Centre de Bien Etre.

Contact : 
Nathalie BOHM - 80 rue Nelson Mandela - 74160 St Julien en Genevois
Baumeaucoeur.jimdo.com - +33(0)6 19 20 49 27



Rencontre avec Pascale Weber, auteure du livre Marcher ses rêves, Compostelle le Chemin vers Soi.



Peux-tu nous présenter ton livre ? 

Je l'ai écrit à mon retour de mon périple sur le chemin de Compostelle en Juillet 2016.

Ce livre est à la fois un carnet de voyage et un chemin initiatique, un recueil de haïkus illustré par les photos prises au cours de mon périple. Il mêle le récit de mon aventure d’un mois vers moi sur le Chemin de Compostelle entre le Puy en Velay et Saint-Jean Pied de Port en juillet 2016, et une réflexion personnelle sur ce chemin d’éveil. Une histoire qui je l'espère vous touchera et peut-être vous inspirera.

Marcher un mois ou écrire un livre. Qu'est-ce qui est le plus difficile ?

L'écriture est une longue aventure, bien plus longue que celle de la marche ! Un accouchement long, un peu douloureux, questionnant pour enfin oser dévoiler un peu de mon histoire, de mon parcours, de mon retour à moi, de ma créativité, de la petite voix qui me pousse encore et encore à marcher, avancer et réaliser mes rêves.

Marcher c'est simplement mettre un pied devant l'autre et recommencer. Encore et encore. Jusqu'à parcourir 750 kilomètres. Une distance qui semble incroyable. Mais comme le dit Lao Tseu "Un voyage de 1000 kilomètres commence par un premier pas."


Les premières lignes du livre

" C’est le regard des autres qui m’a fait prendre conscience que j’avais peut être réalisé quelque chose de plus grand que je voulais bien le croire. Pour moi, c’était juste un rêve que j’avais réalisé avec persévérance et confiance, pas après pas. Un travail de fourmi et de patience, rien d’impossible, pas un Everest à gravir. Juste une succession de milliers de petits pas pour marcher et dessiner mon chemin.

Marcher pendant un mois sur le chemin de Compostelle est un rêve que j’avais fait quelques mois auparavant. Il faut dire que j’habite à quelques kilomètres de la voie Gebennensis qui relie Genève au Puy en Velay et depuis de nombreuses années je marche et me ressource régulièrement sur une petite portion du chemin de Compostelle du côté de Beaumont (Haute-Savoie), dans la quiétude des bois de la chartreuse de Pomier. Plusieurs événements au cours des deux années passées m’ont peu à peu poussée à prendre le chemin, presque malgré moi..."

Pour lire un extrait du livre "Marcher ses rêves"

Se procurer le livre :
Sur internet : www.thebookedition.com   au prix de 13€ en format papier ou 8€ au format PDF
Egalement disponible sur Kindle, sur Amazon.


Témoignage de Debra Moffitt, Auteur Américaine de Jardin de Béatitude

“A travers son livre, Marcher ses Rêves, Pascale Weber invite ses lecteurs à faire un pas en dehors de la routine quotidienne pour entrer dans une exploration de la vie intérieure sur le Chemin de Compostelle. C’est une exploration pleine de joie et plénitude et une quête d’un chemin authentique alignée avec l’esprit.“ 

Apér'oser la Création et découverte de la première Cave des Vignerons Indépendants

Jonathan Hemour, créateur de LACVI. 

Créateurs et créatrices installées ou en devenir, ils étaient plus d'une trentaine à répondre à l'invitation des CréActeurs du Genevois pour le cinquième Apér'oser la Création, le 6 mars dernier.

Comme à chaque fois, un seul mot d'ordre, aller à la rencontre d'un lieu ou d'une entreprise originale, créative et audacieuse. Cette fois, c'est la cave à vin, LACVI, à Beaumont imaginée par Jonathan Hemour qui fut le théâtre de rencontres inattendues mais non dues au hasard !

Rencontre avec Jonathan Hemour, créateur de LACVI.

En quelques mots, peux-tu nous présenter ton parcours ?


Originaire de Saint-Julien et aujourd’hui habitant de Présilly, comptable-contrôleur de gestion de métier, j'ai décidé en 2015 de donner une nouvelle orientation à ma vie professionnelle.

Passionné de vin depuis de nombreuses années et indépendant dans l’âme, j'ai eu l'idée de créer ma propre cave selon un concept novateur. C’est ainsi, après avoir suivi des cours à l’école du vin de Changins, fait de nombreuses et enrichissantes rencontres dans le milieu viti-vinicole et convaincu la Fédération des Vignerons Indépendants, que LA Cave des Vignerons Indépendants (LACVI) est née.
Elle a ouvert ses portes le 16 août dernier dans la Zone d’Activité du Juge Guérin à Beaumont.


Des participants heureux

En quoi ton concept est novateur et original ?


Dans ma cave je ne présente que des vins de Vignerons Indépendants que j'ai soigneusement sélectionnés en allant à leur rencontre : Vallée du Rhône méridionale (Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Vacqueyras,...) et septentrional (Cornas, Crozes-Hermitage, Saint-Joseph,...), Bordeaux (Libournais, Blaye, Médoc,....), Bourgogne (Vosne-Romanée, Aloxe-Corton, Ladoix,...), Loire (Sancerre, Pouilly-Fumé,...) mais aussi Languedoc, Côtes de Provence, Savoie, Bugey, Champagne et bien d’autres à venir…

Mon concept repose sur le partage et la convivialité. Ainsi mes clients peuvent goûter la quasi-totalité des vins sur place avant d'acheter. Ils repartent avec une ou plusieurs bouteilles qu'ils seront certains d'apprécier chez eux.  Les amateurs de bières sont aussi à l’honneur avec des bières en provenance de la Champagne dont une élevée en fûts de chêne 7 mois.

Les CréActeurs du Genevois

Le bon vin se consomme avec modération, mais les expériences et les instants vivants se partagent sans compter et avec générosité. C'est une fois encore ce qu'ont fait les membres de l'association Les CréActeurs du Genevois en organisant les Apér'Oser la Création. N'hésitez pas les rejoindre pour poursuivre l'aventure "Ensemble on va plus loin".


Contacter LACVI : 
ZA du Juge Guerin  - 74160 Beaumont - 04 50 38 80 39
https://www.facebook.com/LACVIBeaumont/

Contacter les CréActeurs du Genevois :
https://www.facebook.com/lescreacteursdugenevois
mail : Lescreacteursdugenevois@gmail.com

Plus de photos de la soirée ici 


Rencontre avec Vanoa, auteur-compositrice et interprète d'un livre original


Qui suis-je ?


Je m'appelle Vanoa, c'est le nom que je me suis donné en tant qu'auteure et c'est un dérivé d'un prénom vietnamien, pour rappel à mes origines. Cela signifie "qui se cultive", comme une plante que l'on arrose régulièrement. J'aime cette référence car j'aime apprendre constamment, sur les gens et sur le monde en général, d'où mon intérêt pour tout ce qui touche à l'apprentissage. Je suis d'abord auteur-compositrice-interprète et j'aime écrire et travailler les mots et leur musicalité (cf. www.vanoa.fr pour en savoir plus). Je suis aussi maman d'un petit garçon de près de 2 ans ; ce projet m'est venu avant sa naissance, mais en y pensant fortement !

D'où m'est venue l'idée de ce projet ?

- l'histoire
Mon grand-père m'a un soir raconté les aventures des différents animaux de compagnie qu'il a eu alors qu'il habitait en Tunisie puis en Provence : des chats, des chiens, mais aussi un bouc et une colombe... J'ai choisi de mettre sur papier les plus extraordinaires d'entre elles pour les partager avec ma famille. J'ai commencé à raconter l'histoire de Miki, ce chat provençal. J'ai ensuite rencontré Sophie, illustratrice de talent plus habituée à travailler en agence de communication, mais enchantée à l'idée de collaborer pour la première fois à un projet jeunesse.
Puis le projet a grandit. D'un album jeunesse je tenais à ce qu'il associe un côté éducatif, d'où le lexique et les exercices de français. Je me suis donc accompagnée d'institutrices des niveaux CP-CE1. Et pour garder l'esprit ludique et enfantin, j'ai ajouté des jeux et une version audio où je raconte l'histoire agrémentée de musique et autres bruitages. Mon coach vocal Dominique Flores a réalisé cette partie du projet. La collection " Les mots de mon histoire " vient de là : tous les mots de l'histoire sont repris dans les exercices, les jeux et le CD bien sûr. L'originalité du concept vient du fait que ce sont des histoires tirées de faits réels avec des personnages ayant vraiment existé

- le support
Je souhaitais aussi que ce livret rassemble petits et grands, et ainsi tenais à l'objet " livre " . Mais comme je suis plutôt écologique, je souhaitais que le papier soit recyclé et que l'imprimerie possède le label " imprim'vert ", et utilise des encres végétales.

- le volet Dyslexie
J'ai choisi d'utiliser une police adaptée aux lecteurs dyslexiques car mon frère et d'autres membres de ma famille sont atteints par ce trouble de la lecture/écriture. Ayant suivi les difficultés de mon frère et voyant qu'il y avait peu de livres accessibles aux lecteurs dyslexiques sur le marché, j'ai décidé d'utiliser cette police pour ouvrir le lectorat à ces apprentis lecteurs et les aider dans leur démarche d'apprentissage. L'idée du livre est bien d'apprendre en s'amusant, d'accompagner les premiers lecteurs dans l'apprentissage de la lecture/écriture; Les exercices de rédaction, les jeux et pistes de réflexions sont aussi là pour mettre en valeur l'enfant et l'aider à prendre confiance en soi.


Comment le projet a-t-il réussi à voir le jour ?

Pour mener à bien ce projet de plus en plus gros et donc coûteux, mes simples économies n'ont pas suffit. J'ai donc levé des fonds via un financement participatif via Ulule, où Sophie, sa communauté, ma famille et mes proches se sont mobilisés pour faire aboutir ce livre. Ce fut un succès ! 103% de financés !
En parallèle j'ai créé une page Facebook et un site web avec boutique en ligne pour plus de visibilité.

Où soutenir ce projet ?

Il se vendra sur internet - où sont aussi disponibles de jolis marque-pages, cartes postales et autres sacs à l'effigie de Miki - et via les librairies participantes, comme par exemple Tatulu sur Annemasse.

L'actualité du projet ?

2018 commence fort avec le développement de partenariats avec les magasins Cultura, de plus en plus nombreux à avoir adopté Miki ! Après ceux de Roncq (59) et Ville-la-Grand (74) à fin 2017, ce sera au tour des magasins de St Berthevin (53) et Villeneuve d'Ascq (59) de le mettre dans les bacs à la fin du mois, au rayon des livres adaptés ! J'en profite d'ailleurs pour les remercier de nouveau pour leur confiance. Je participe également à des salons locaux dès que possible et aimerais développer les ateliers lectures-découvertes cette année Je cherche d'ailleurs des endroits accueillants :) !

Deuxième nouvelle : un deuxième opus est en préparation ! Des préventes seront organisées très bientôt et je remercie tous les fans du premier livre pour leur soutien et leurs encouragements.

www.lesmotsdemonhistoire.fr

BOHEMERIA passe du e-commerce à un atelier-boutique.





L’atelier-boutique BOHEMERIA, vient d’ouvrir sur le parvis arrière de l’église de Saint-Julien en Genevois. Jusqu’alors, cette entreprise locale fonctionnait en e-commerce. Les articles étaient produits dans l'atelier d'Anna Peccoud à Saint-Julien, puis envoyés par colis.


Désormais, il est possible de venir voir et toucher sur place les matières nobles et saines, colorées ou non, telles que le lin et le chanvre, pour la plupart, fabriquées en France ou en Europe.

Pour rappel, en 2012, à son démarrage, Bohemeria avait été primée par le Ministère de l’Environnement dans la catégorie “Produit et Biodiversité”, lors de la remise des Prix Entreprises et Environnement, avec un drap écologique pour bébé, en pur lin et en pur chanvre, non teint et non blanchi.

Dans l’atelier, on retrouve tout le catalogue du site internet www.bohemeria.com, avec les classiques linges de maison, comme les housses de couette, les draps plats, draps-housse et taies d’oreiller, serviettes et gants.Tout peut-être réalisé sur mesure et personnalisé. C’est la grande force des artisans créateurs.


De nouveaux produits font leur apparition, tels que les oreillers en balle de petit épeautre du Pays de Sault, pour un sommeil paisible. Les coussinets de yoga sont remplis de lin brun biologique, à congeler ou réchauffer en fonction des besoins. Le sisal, le loufa, et le konjac font également partie des matières végétales proposées.

Anna Peccoud a réalisé son rêve en ouvrant son atelier-boutique.

A l’heure ou l’on réalise les impacts du choix des textiles à l’échelle mondiale, Anna Peccoud explique que le lin est la culture française par excellence, et que nous possédons, au sein de notre pays, notre fibre de proximité, à faible impact environnemental. Le lin est en effet un tissu sain et résistant, hygro-régulateur et anti-bactérien par nature, peu gourmand en intrans agricole. Tout comme le chanvre naturel.

Bohemeria, dans sa stratégie de développement, récupère et valorise également les draps anciens en chanvre, les transformant en sac ou en nappe à la demande des clients.


Elle met en place des partenariats avec d’autres entreprises comme les Savons du Léman et les Cuirs du Vuache, d'autres artisans membres de l'association Les CréaActeurs du Genevois, dans un esprit de complémentarité

Les emballages pour les envois sont récupérés auprès de commerçants de la ville. Bohemeria consomme plus de déchets qu’elle n’en produit. Un pas vers l’Economie circulaire en territoire du Genevois français.

Esprit Alpin, une création Bohemeria

M, la nouvelle brasserie chic des Avenières...

Un nouveau look chic et vintage pour le restaurant des Avenières


Il s'appelle M... comme le chanteur, comme Mystère, comme Magique mais aussi comme Mary Schilitto.
M est un hommage à celle qui a imaginé et fait construire le château des Avenières au début du XXème siècle.
M c'est dorénavant le nom du restaurant gourmand imaginé par Nicolas Odin, le propriétaire des lieux et Anthony Laboubé, un chef passionné. Un concept né d'une belle rencontre et d'un nouveau pari bistronomique après la fermeture du restaurant gastronomique dirigé par  Marc Le Roux.

Nicolas Odin et Anthony Laboubé au jardin

La fraicheur des produits locaux, bio et de saison est garantie

M est un nouveau concept de brasserie chic et élégante avec pour état d'esprit d'être au plus proche des clients et de leur proposer une expérience sensorielle en harmonie avec la nature via une cuisine terroir de qualité simple et raffinée, un accueil personnalisé, un écrin chic et authentique avec une vue à couper le souffle sur le mont-Blanc, les Alpes et le lac d'Annecy.

Un état d'esprit que l'équipe des Avenières a su décliner avec convivialité et élégance lors de la soirée d'inauguration du restaurant M, vendredi 16 juin.

L'apéritif est servi au jardin

Accueil et apéritif dans le parc du château, visite du potager Bio, rencontre avec les abeilles et les poules, c'est ce que font Laurence et Nicolas Odin lorsqu'ils accueillent leurs invités autour d'un verre de l'amitié.

Entre salades et fraises du jardin, Anthony Laboubé explique avec passion et simplicité ses dernières créations, les plats qu'il imagine avec les oeufs des trente pensionnaires du poulailler, avec les fruits et légumes du jardin bio qui couvrent 70 % des besoins de la cuisine.



Un peu plus loin sur la terrasse qui surplombe un panorama à couper le souffle, les invités sont conviés à une séance photo souvenir dans un Combi vintage, signe qu'ici on aime le partage, l'échange et les valeurs simples d'un style de vie chic mais pas guindé.


Soleil couchant sur le mont-Blanc

Autour d'un barbecue rythmé par un trio endiablé, la soirée est douce, décomplexé, légère presque insouciante comme tous les moments que l'équipe des Avenières souhaite offrir à ses clients. Elle a le parfum des ces instants magiques que l'on aimerai éternels, quand enfin le temps peut suspendre son vol.


A défaut, on y retournera, encore et encore, au fil des saisons admirer le paysage changeant, recouvert d'un manteau de neige ou flamboyant sous le soleil couchant. J'M le romantique et mystérieux château des Avenières, comme une passion discrète mais toujours présente. M comme Merci à ce lieu d'exister et de perdurer sous le signe prestigieux des Relais et Châteaux, tout en ayant su garder une âme libre, créative et indépendante comme le fut Mary Schilitto.

Contact :
Château des Avenières
Lieu dit La Chenaz 74350 Cruseilles - Tel : +33 (0)4 50 44 02 23
www.chateau-des-avenieres.com


Ma table préférée avec vue sur le mont-Blanc
De grandes tables conviviales devant la cheminée





Le service avant tout avec Benoît Dechilly, fondateur de Gentleman Services.

Notre association Les CréActeurs du Genevois est heureuse d'accueillir Benoît Dechilly, fondateur de Gentleman Services.


Peux-tu nous présenter ton activité ?

Gentleman Services à vu le jour le 1er janvier 2016. Le siège social se trouve à Bellegarde sur Valserine.
A la suite de mures réflexions, je me suis décidé à créer cette structure humaine.

Les services proposés par Gentleman Services sont :

- l'accueil
- la tenue de vestiaire
- chuchoteur (lors de soirée, anniversaires, mariages, fêtes d'entreprise, le risque de déranger les proches riverains. Gentleman Services intervient en demandant gentillement aux convives de ne pas tomber dans une escalade bruyante. Je vois ce rôle comme étant le garant du bien être des convives, des invités.
- la préparation de salles et le rangement.
- la tenue de stand lors d'exposition, de foire....